Je suis canadienne, et jai un peu plus de 50 ans.

Je suis canadienne, et j’ai un peu plus de 50 ans. Presque toute ma vie, j’ai tout mis en œuvre pour faire quelque chose de ma vie, et aussi pour ma famille. Tout s’est bien passé jusqu’à 40 ans, mais à ce moment-là, j’ai commencé à jouer. 
 
Au début, j’allais jouer de temps en temps avec mon mari. Cela m’amusait à l’époque, cela me changeait du train train quotidien. Et puis j’ai commencé à vouloir y aller plus souvent, mais mon mari n’y trouvait plus d’intérêt donc j’ai commencé à y aller seule, pas trop souvent car c’était trop loin. Ensuite, ils ont lancé les machines à sous, et je pouvais y aller autant que je voulais. C’était seulement à 15 ou 20 minutes de chez moi. Et les cinq premières années, j’y allais une ou deux fois par semaine, et je n’avais pas encore vraiment perdu le contrôle, mais cela ne m’a pas suffit et j’ai commencé à y aller environ 4 ou 5 fois par semaine, et j’ai compris que je sombrais. Je me suis mise à travailler plus dur que jamais, pour avoir de l’argent et le dépenser pour mon addiction. Je faisais en sorte de ne pas dépenser d’argent liquide, pour toujours en avoir sous la main pour le casino. Le jeu a pris le contrôle de ma vie, et j’ai plongé. C’était tellement agréable d’avoir l’impression de tout maîtriser, mais en réalité j’étais vraiment malheureuse et insatisfaite. Mon mari se mettait en colère, je décevais mes enfants et ils en avaient marre, et je finissais toujours par dépenser jusqu’au dernier sou. C’est mon fils qui m’a aidé à comprendre que je devais en terminer avec le jeu, sous peine de perdre l’amour et le respect de ma famille. Voila ce qui me motivait, puis j’ai trouvé Gambling Therapy, et depuis je n’ai jamais regardé en arrière.
 
Cela va faire bientôt un an que je participe à GT et je peux vous dire que c’est l’endroit idéal pour chasser une addiction de votre vie. Plus je parle de cette addiction, plus je renforce ma démarche de guérison. Vous ne serez jamais jugé, plus jamais vous n’aurez l’impression d’être seul. Le conseil que je donnerais à tous ceux qui entament le chemin vers la guérison, c’est celui-ci. Une fois que le jeu ne rentrera plus en ligne de compte, il y aura encore des questions à résoudre, celles que nous avons laissées de côté pour tenter de les résoudre par le jeu. Soyez patient, avancez pas à pas, et vous allez y arriver. 


Ceci une histoire vraie que nous a donnée un membre du forum de langue anglaise. Si vous avez déjà rencontré des problèmes à cause du jeu (si vous êtes joueur ou s’il s’agit de quelqu’un d’autre), n’hésitez pas à partager votre expérience, sachant que vous ne serez jamais jugé. Notre communauté n’a qu’un seul but : permettre à tous ceux qui sont touchés par le jeu de recevoir l’assistance et les conseils dont ils ont besoin.